Les spectacles de SPRING sont soutenus par la Métropole Rouen Normandie sur son territoire.

SPRING À TRAVERS TOUTE LA NORMANDIE !
Gardez vos billets de spectacle, ils vous donnent droit au tarif préférentiel sur tous les autres spectacles présentés dans les lieux partenaires de SPRING.*
*hors L’Etincelle – Théâtre de la ville de Rouen

Magnétic

vendredi 13 avril - 20h30
Lieu : Le Rive Gauche, scène conventionnée pour la danse - Saint-Etienne du Rouvray
Durée : 1h
Tarif : De 8€ à 15€
Accessibilité :

ARMO – CIE JÉRÔME THOMAS
Jonglage – dès 7 ans

Quatre jongleuses interprètent cette pièce inspirée de la première partie de Hic Hoc, une œuvre emblématique de la Compagnie Jérôme Thomas dont la première eut lieu en 1995. En trois tableaux, de simples tiges, élastiques ou plaques de polystyrène suffisent à nous plonger dans un univers hypnotique.
Des balles blanches flottent seules dans le noir du théâtre, les cannes se ploient et dessinent un univers d’herbes folles, sans parler de l’étonnante géométrie qui naît de la manipulation des fils et des balles révélées par la lumière et la vitesse. Une exploration cinétique et magique qui revit aujourd’hui, signée par le maître du jonglage Jérôme Thomas.

Création : Jérôme Thomas
Musique et vidéo : Wilfried Wendling
En collaboration avec Grégory Joubert
Interprétation : Audrey Decaillon, Chloé Mazet, Nicoletta Battaglia, Gaëlle Cathelineau ou Ria Rehfuss
Création lumière : Bernard Revel
Assisté de Dominique : Mercier-Balaz
Création accessoires et costumes : Emmanuelle Grobet

Production ARMO – Cie Jérôme Thomas
Coproduction IRCAM Centre Pompidou
Avec le soutien de La Muse en Circuit - Centre National de Création Musicale, du Théâtre Mansart-CROUS de Dijon, de l’ARTDAM Bourgogne-Franche-Comté, de l’Académie Fratellini et de la ville de Dijon.

Crédit photo : Christophe Raynaud de Lage

 

Magnétic

« Magnetic » est un très beau spectacle visuel, centré sur quatres jongleuses, extrêmement travaillé mais avec cette grâce qui évoque la magie de l’enfance.

Culture Box

« Naissent ainsi, dans la pénombre de la scène, une série de variations cinétiques captivantes, oniriques, parfois hypnotiques, portées par la musique du fidèle Wilfried Wendling. Voilà une forme absolue et pure, qui ouvre une nouvelle page de l’ivre de la jongle. »

Télérama